Principe

Je vais tout d'abord vous expliquer les principe du Watercooling. Celui-ci repose sur le transfère de chaleur. On remplace l'air qui servait à transporter les calories produites notamment par le CPU par un liquide, habituellement de l'eau accouplée à un liquide de refroidissement (voiture).

Le caloporteur (air ou pour le watercooling, l'eau) a pour but de se charger de chaleur dans un premier temps puis de s'en décharger dans le radiateur. L'intérêt d'utiliser de l'eau à la place de l'air vient du fait que l'eau est plus dense que l'air.

Ainsi l'eau est 23 fois meilleur caloporteur que l'air (0.026 W/mK à 0.61W/mK) ; dès lors, l'objectif n'est plus, comme pour l'aircooling, de maximiser la surface d'échange avec le caloporteur, mais au contraire de raccourcir le plus possible la distance entre les deux.

Il ne faut pas comparer l'aircooling et le watercooling notamment au niveau du refroidissement du CPU : pour le watercooling, et notamment pour l'échangeur, on cherchera à amincir le plus possible la taille de la couche de métal séparant le circuit interne du core alors que pour l'air cooling le plus gros ventirad sera le meilleur.

En ce qui concerne l'eau, il ne faut pas utiliser celle du robinet car celle-ci est ionisée et calcaire donc sont emploie risque de faire diminuer la durée de vie du système mais aussi ses performances. L'eau déminéralisée doit être utilisée avec en option en complément du liquide de refroidissement et/ou des colorants.

Pour terminer, je vous précise que le watercooling n'est pas dangereux s'il n'est pas fait maison car il est utilisé dans les industries et pour les ordinateurs peofessionnels donc pas de risque de fuite.

 

 

© 2003-2008 PC Ville. Tous droits réservés. Toutes les marques citées sur PC Ville appartiennent à leurs propriétaires.
Page générée le 13-12-2017 à 15:47 en 0.031 secondes.