Introduction

Avec l'augmentation des performances (et cela encore pour longtemps) de nos processeurs viens l'augmentation des performances des refroidissements. Mais cette augmentation de performances de refroidissement entraîne l'augmentation des rotations par minute des ventilateurs et donc du bruit. Performance ne rime pas avec silence (enfin si mais pas pour les ventilateur). Combien de personnes se plaignent du bruit que font leur PC. Tout ce bruit viens de nos très chers ventilateurs.

Le problème de l'augmentation des performances vient en fait de l'augmentation du dégagement calorifique, car premièrement, la chaleur à dissiper est de plus en plus importante et deuxièmement, la chaleur est répartie sur des surfaces de plus en plus petite car les fréquences des processeurs sont augmentées par le bais de la finesse de gravure toujours plus fine. La dernière en date est le 0.13µ notamment les derniers Athlon XP.

Depuis maintenant 10 ans, l'aircooling (dissipation par air) refroidissait nos PC mais celui-ci présente des signes de faiblesse. La nécessité de trouver une autre sorte de refroidissement se fait de plus en plus présente.

Cette nouvelle méthode serait bien le watercooling (refroidissement par eau) qui est nettement plus performante et surtout moins bruyante. Avec ce système on peut refroidir le CPU, le GPU (carte graphique), le Northbrige, les disques durs mais aussi plus difficilement l'alimentation. Il est donc possible de rendre sont PC quasiment inaudible.

Le but de cet article est de vous faire connaître le watercooling : les théories, les mécanismes et les composants mis en jeu dans celui-ci.

 

 

 

© 2003-2008 PC Ville. Tous droits réservés. Toutes les marques citées sur PC Ville appartiennent à leurs propriétaires.
Page générée le 13-12-2017 à 15:40 en 0.086 secondes.